Février 2024

Une contestation agricole qui ne faiblie pas, le tournage d’un film psycho-romantique, une fin de course pour Charles Caudrelier et Thomas Coville; Voici le Nevez retraçant l’actualité du mois de février !  


Un convoie agricole arrivant sur le boulevard d’Armorique, face à la préfecture d’Ille-et-Vilaine à Rennes afin d’y implanter une prairie artificielle en signe de contestation, le 21 février 2024. Thomas Lukes / Hans Lucas.

Des agriculteurs déversant de la terre devant la préfecture d’Ille et Vilaine afin d’y recréer une prairie artificielle, le 21 février 2024. Thomas Lukes / Hans Lucas

 


Pierre Berthelot, secrétaire général des jeunes agriculteurs d’Ille et Vilaine, interviewé lors de la manifestation, le 21 février 2024. Thomas Lukes / Hans Lucas

 

Des agriculteurs déversant de la terre devant la préfecture d’Ille et Vilaine afin d’y recréer une prairie artificielle, le 21 février 2024. Thomas Lukes / Hans Lucas

 

Le tour du monde en moins de 80 jours

Brest, la ville de tous les records. 

Parti le 7 janvier de Brest à bord de leurs multicoques format XXL, Charles Caudrelier rentre à bon port après avoir passé un peu moins de 51 jours en mer, achevant ainsi son tour du monde par les trois cap reliant Brest à Brest et arrivant premier de cette première édition de l’Arkea Ultim Challenge Brest. Il sera suivit au ponton deux jours plus tard par Thomas Coville.

L’horloge de course installée sur le village d’arrivée, le 27 février 2024. Thomas Lukes / Hans Lucas

Arrivée de Charles Caudrelier à bord de son Ultim dans le port de Brest le 27 février 2024. Thomas Lukes / Hans Lucas

Arrivée de Charles Caudrelier à bord de son Ultim dans le port de Brest le 27 février 2024. Thomas Lukes / Hans Lucas

Charles Caudrelier sacré vainqueur de la première édition de l’Arkea Ultim Challenge Brest, le 27 février 2024. Thomas Lukes / Hans Lucas

Portrait de Thomas Coville lors de son arrivée à quai, le 29 février 2024. Thomas Lukes / Hans Lucas

Charles Caudrelier (L) et Thomas Coville (R) après l’arrivée de ce dernier, le 29 février 2024. Thomas Lukes / Hans Lucas

Thomas Coville interviewé lors de son retour de course, le 29 février 2024. Thomas Lukes / Hans Lucas

Ça tourne !

Les Futurs Visages du Cinéma Breton : À la Découverte du Court Métrage “Le Cercle des Fleurs” de Bastien Guillaumeaud

 

Par Thomas Lukes

 

le 23 février 2024

 

Le cinéma breton, en constante évolution, révèle chaque jour de jeunes talents prometteurs qui façonnent l’avenir de l’industrie cinématographique locale. Parmi ces étoiles montantes, un groupe de lycéens en spécialité cinéma au lycée Saint-Martin à Rennes composé de Enguerran Feuildet (à l’assistance de la réalisation), Gabriel Roy (Chef opérateur), Charlie Gasnier (Directeur de la Photographie), Matis Barreau (Ingénieur Son), Katell Palaric (HMC et script) le tout mené par Bastien Guillaumeaud à la réalisation, se démarquent avec leur premier court métrage, Le Cercle des Fleurs, tourné à Mordelles, une charmante commune près de Rennes, dans le cadre de leurs épreuves du bac. 

 

Synopsis : “Le Cercle des Fleurs”

 

Le Cercle des Fleurs nous plonge dans l’univers intrigant d’un théâtre où un jeune couple, joué par Hugo Petit dans le rôle de Chris ainsi que Justine Delprat dans le rôle de Marie, en quête d’une soirée romantique, se retrouve malgré lui au cœur d’une machination sinistre ourdie par une secte mystérieuse. Ce rendez-vous amoureux devient le théâtre de l’inattendu, lorsque le protagoniste se retrouve pris dans les rets d’une secte, représentée sur scène par Clarisse Mahévo, Enora Marsais, Célia Abbé, Alwena Le Brun, le tout mené par Cindy Rambaud dans le rôle de Jeanne, figure charismatique de la pièce maintenant déterminée à le sacrifier sur scène. Une lutte pour échapper à son destin s’ensuit, mêlant suspense, romance et une dose subtile d’horreur psychologique.

 

Le Cinéma Breton : Un Terrain Fertile pour l’Émergence de Nouveaux Talents

 

Bastien Guillaumeaud, élève au lycée Saint-Martin à Rennes, se distingue par sa passion pour le cinéma et son désir de raconter des histoires captivantes. Il incarne la jeunesse créative et passionnée qui émerge dans le paysage cinématographique breton, en témoigne son premier court métrage qui dévoile son talent émergent et son aptitude à explorer des genres cinématographiques variés.

Il est de cette nouvelle génération ayant grandi avec internet et les sites de streaming à la demande, qui regorge d’inspiration et qui appelle à la rêverie. Beaucoup sont de ceux qui consomment, avec ou sans modération, les films et séries proposés sur ces plateformes mais combien sont-ils à se rêver de l’autre côté de la caméra ? Son engagement dans la réalisation du court métrage Le Cercle des Fleurs témoigne de la vitalité de la scène cinématographique locale et de la volonté des jeunes cinéastes de repousser les frontières de la créativité.

 

Conclusion : Un Regard Prometteur sur l’Avenir Cinématographique Breton

 

Le Cercle des Fleurs nous plonge dans un monde où l’amour, le suspense et l’obscurité se rencontrent, créant une expérience cinématographique captivante. Bastien Guillaumeaud et d’autres jeunes cinéastes bretons apportent une fraîcheur nouvelle à l’industrie cinématographique locale, promettant un avenir riche en créativité et en innovation. Laissons-nous emporter par ces nouvelles voix qui continueront de redéfinir le paysage cinématographique breton.